27 avril 2017

Le CERN et la Société américaine de physique signent un accord de publication en libre accès dans le cadre de l’initiative SCOAP3

Genève, le 27 avril 2017.

Enfin un accord dans le cadre de l’initiative SCOAP3 !

L’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) et la Société américaine de physique (APS*) ont signé aujourd’hui un accord dans le cadre de l’initiative SCOAP3.
Ce groupement travaillait à la libre diffusion des résultats de physique des particules.
Désormais, en vertu de cet accord, les articles de physique des hautes énergies publiés dans trois éminentes revues de l’APS seront disponibles en libre accès à partir de janvier 2018.

Quelles conséquences ?

Ainsi, les auteurs pourront publier leurs articles de physique des hautes énergies dans les revues Physical Review C, Physical Review D et Physical Review Letters sans coût direct.
Des informations scientifiques pourront ainsi être échangées gratuitement et sans restriction au sein de la communauté scientifique mondiale et au-delà, pour le progrès de la science.

« Le libre accès reflète les valeurs et les objectifs inscrits dans la Convention du CERN depuis plus de soixante ans. Parmi ces valeurs et objectifs figure la diffusion au plus grand nombre de résultats scientifiques. Nous sommes très heureux que l’APS rejoigne SCOAP3. Nous espérons accueillir dans l’avenir d’autres partenaires, afin d’assurer le succès à long terme de cette initiative. », a déclaré Fabiola Gianotti, directrice générale du CERN.

« L’APS soutient depuis longtemps les principes du libre accès dans l’intérêt de l’entreprise scientifique. En tant qu’organisme à but non lucratif et plus grand éditeur de contenus en physique des hautes énergies dans le monde, l’APS a choisi de participer à l’initiative SCOAP3 afin d’apporter son soutien à cette communauté », a déclaré Kate Kirby, directrice de l’APS.

SCOAP3, un énorme volume de travail

Grâce à ce nouvel accord, SCOAP3 prendra en charge environ 90% des articles paraissant dans ces revues.

Lancée et gérée par le CERN, SCOAP3 est l’initiative la plus vaste en matière de libre accès à l’échelle planétaire jamais mise en place. Elle rassemble 3 000 bibliothèques et instituts de recherche de 44 pays. Par ailleurs, elle bénéficie du soutien de huit organismes de financement de la recherche. Depuis son lancement, en 2014, elle a mis en libre accès 15 000 articles rédigés par environ 20 000 scientifiques.


Un mot sur l’APS

* La Société américaine de physique est une organisation associative à but non lucratif.
Elle oeuvre à faire progresser et à diffuser les connaissances dans le domaine de la physique.
Revues scientifiques de grande qualité, conférences, et activités dans le domaine de l’éducation sont ses principaux moyens.
De même, elle exploite la communication grand public, la sensibilisation et les échanges internationaux.
L’APS compte 54 000 membres.
Certain-e-s sont des physicien-ne-s travaillant dans des universités.
D’autres, en revanche, bossent dans des laboratoires publics.
Enfin, il est possible aussi de les rencontrer dans l’industrie aux États-Unis et dans le monde. 

Le CERN et la Société américaine de physique signent un accord de publication en libre accès dans le cadre de l’initiative SCOAP3
Notez cet article.

Laisser un commentaire