Anarkhia VERDICT : un roman de réflexion dans la lignée de la Pleïade

ANNONCES

« Anarkhia », un livre signé Aviscène.

Comme j’aime beaucoup lire et que j’adore partager mes points de vue sur les lectures, je me suis dit qu’il serait sympa de proposer une parenthèse sur le site, un coin lecture, où je publierai les chroniques qu’on me commanderait.

Aviscène m’a confié « Anarkhia » via SimPlement.pro.
On m’a promis un livre philosophique et spirituel, donc évidemment, j’ai sauté sur l’occasion.
Qu’est-ce que ça a donné ?
C’est ce que nous allons voir aujourd’hui.

Anarkhia : la présentation officielle.

Dans certaines contrées de la Grèce antique, des peuples rongés par la cupidité se font souvent la guerre. Deux hommes d’une même tribu se lancent dans une étrange aventure qui changera à jamais leur perception du monde. Mythologie, Histoire, Croyances, un roman de réflexion à caractère philosophique et spirituel qui vous entraîne dans un grand voyage méditatif à la rencontre du Soi.

Extrait :
— Le même Sage m’est apparu. Lui et Lui seul détient la réponse…
— Allons-y ! Qu’on en finisse une fois pour toutes !
— Attendez…Souvenez-vous…Ses propos seront concis et vous ne pourrez ajouter mot

Ma réaction à la présentation.

On parle de méditation, on parle de la « rencontre du Soi », forcément, c’est un grand oui, j’en attends donc beaucoup.
Le 4e de couverture m’aurait largement vendu le livre si je l’avais croisé en librairie, ça met la barre assez haut.

Anarkhia : qu’en penser après la lecture ?

J’ai adoré la réflexion, la complémentarité des personnages, la méditation et la réflexion.
MAIS… pas la forme.
D’abord, l’aspect rédactionnel des dialogues m’a posé quelques difficultés.
Le mélange entre dialogue classique et retour de narration est mal géré à mon goût.
Ensuite… le livre est bien documenté dans le fond mais mal dans la forme.

Deux points distincts à ce sujet :

  • Les précisions de vocabulaire : mieux aurait valu soit faire un lexique, soit ne pas annoter; ici on a quelques précisions de vocabulaire inutiles et quelques fois où il aurait fallu en apporter, ce qui crée un déséquilibre et peu donner la sensation au lecteur qu’il devrait connaître tous les mots non annotés, au risque le prendre de haut sans le vouloir;
  • Les précisions sur le rapport aux écrits passés : c’est forcément intéressant, surtout après les précisions en introduction du livre, cependant ça aurait aussi mérité d’être séparé de l’écrit principal, en tout cas en étant placé en même temps que les précisions de vocabulaire.

Le problème d’avoir les deux c’est que soit on interrompt très (trop) fréquemment la lecture, soit on arrête tout bonnement de lire les indications.
Par ailleurs, si c’est intéressant pour appuyer le récit, ça va en partie à l’encontre de l’indication que le livre est une fiction tirée de divers écrits dans la mesure où cela donne la sensation d’être écrit pour justifier l’authenticité de l’histoire présentée.

Au-delà de ces problèmes, on a forcément de la sympathie pour les personnages et leurs questionnements deviennent vite les nôtres, donc une fois qu’on s’est fait à la forme, on n’a plus aucun obstacle.
Le livre se lit très facilement d’une traite.
Seul regret, on s’attend à plus, à cause de l’évocation des différents peuples.
Cela n’empêche pas le récit d’être d’une grande qualité et notre esprit d’être plutôt comblé grâce aux réflexions dont on l’aura nourri.

J’aime… un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout ?

J’aime beaucoup, c’est indéniable.
Je frôle le « passionnément », c’est vraiment la mise en forme qui me pose problème et m’empêche de sauter le cap.
Mais la réflexion et la profondeur sont présentes et on prend plaisir à essayer de deviner la réponse promise aux héros.

Remerciements et autres infos utiles

Merci à Aviscène pour m’avoir confié ce SP, c’était plaisant de lire un roman dans ce style et qui fasse autant réfléchir.

Vous avez aimé cette chronique et vous avez envie d’acheter le livre ?
Vous pouvez le trouver sur Amazon, pour 0.99 € au format Kindle (numérique) et 9.99 € au format Broché.

ANNONCES

Julie FERRIER
A propos Julie FERRIER 7 Articles
Informaticienne d'étude conduisant des recherches complémentaires en communication et en tribalité, Julie dispense des cours publics dans le supérieur en tant qu'enseignante vacataire ainsi que des cours privés des classes primaires aux classes préparatoires. Elle se définit comme "solutionneuse" et a pour but fondamental de contribuer à une démocratisation de l'accès à la connaissance et au partage de connaissances sans discrimination aucune.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*