Anas : violé, dérobé puis jeté en prison

ANNONCE

Anas : violé, dérobé puis jeté en prison

Anas vit un véritable calvaire : après avoir été violé puis dérobé par deux hommes, il s’est rendu au commissariat pour porter plainte.
Mais au final, le juge d’instruction a décidé de le placer LUI en détention pour homosexualité.

Et comme si cela ne suffisait pas, le jeune Tunisien a été soumis à un test anal visant à « prouver » son homosexualité.

Cela fait maintenant quatre semaines qu’il est sous les verrous. Victime d’attaques et de harcèlements constants de la part des ses codétenus, Anas est sur le point de craquer psychologiquement.

Il faut faire en sorte que son cauchemar cesse, mais nous devons agir avant son procès, prévu LUNDI.

Aidez-nous en signant dès MAINTENANT la pétition exhortant le Premier ministre tunisien à libérer Anas IMMÉDIATEMENT.

Malheureusement, être homo reste illégal dans ce pays.
En 2018, pas moins de 127 personnes ont été arrêtées en vertu de la loi anti-gay.

Si nous parvenons à aider Anas, nous prouverons que l’amour peut triompher en Tunisie. Mais nous avons besoin de vous.

Nous avons déjà remporté une bataille par le passé, lorsque des milliers de membres d’All Out se sont mobilisés pour fare libérer Hèla, une jeune Tunisienne arrêtée à deux reprises pour le simple fait d’être trans.

Signez, vous aussi, afin de demander au Premier tunisien de libérer Anas.

Vous voulez soutenir le travail d’All Out ?
Vous pouvez adresser des dons en cliquant >> ICI <<.


Communiqué de presse de All Out, optimisé pour le référencement par nos soins.

Auteur de la version originale :
Mounir Baatour
Président de Shams – Pour la dépénalisation de l’homosexualité en Tunisie

SOURCES: 

● Sfax : Agressé et violé, un homo se fait arrêter pour… homosexualité – Kapitalis, 30 janvier 2019 
●︎ Tunisie : violé, dérobé et arrêté pour homosexualité – Rights Africa, 31 janvier 2019 (en anglais)

ANNONCE

Julie FERRIER
A propos Julie FERRIER 22 Articles
Informaticienne d'étude conduisant des recherches complémentaires en communication et en tribalité, Julie dispense des cours publics dans le supérieur en tant qu'enseignante vacataire ainsi que des cours privés des classes primaires aux classes préparatoires. Elle se définit comme "solutionneuse" et a pour but fondamental de contribuer à une démocratisation de l'accès à la connaissance et au partage de connaissances sans discrimination aucune.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*