Comment éviter la crise de la quarantaine ?

Salut à tou.te.s !
Aujourd’hui nous allons voir ensemble comment on peut prévenir la crise de la quarantaine !

Nous en discutons ici en vidéo : Comment éviter la crise de la quarantaine ? (chaîne YouTube de Multi Scope Studio SAS, abonnez-vous pour ne rien manquer).
Et si vous préférez lire, poursuivez simplement 🙂

Lorsque l’on arrive à la quarantaine, la crise éponyme nous guette souvent, nous plongeant dans de nombreuses incertitudes…

On commence à s’impatienter face à une augmentation que l’on attend depuis toujours mais qui ne vient pas…

Nous regrettons les bons moments en famille ou l’envie d’en fonder une…

On fait même des calculs d’apothicaire pour savoir si on ne plaquerait pas notre job actuel au profit d’une réorientation ou pour se lancer dans notre passion de toujours.
Alors, rêve ou sécurité ?

Et si la vraie réponse c’était que nous devions nous poser, bien plus jeune, une toute autre question…

Ce que nous appelons « crise de la quarantaine », les anglophones l’appellent – très symboliquement – « midlife crisis » (ou la crise de milieu de vie).

Ce terme illustre le fait que nous remettons notre univers en question lorsque nous arrivons plus ou moins à la moitié de notre espérance de vie…

Nous regardons alors souvent en arrière en nous demandant « qu’ai-je accompli ? ».
En aimant trop rarement la réponse…

Et chez de nombreuses personnes, ce réflexe est une bombe à retardement…

Et la raison est simple : nous sommes peu à savoir répondre à une question cruciale que nous devrions pourtant nous poser durant l’enfance !

Cette question est aussi simple qu’hautement philosophique : qui suis-je ?

A tort, les gens s’identifient très souvent par rapport à leur diplôme ou à leur métier…
« Je suis étudiant.e en mathématique », « Je suis boulanger.e », « Je suis gérant.e d’une PME », etc…

Mais le diplôme ou le métier ne font pas le caractère et ne font pas l’humain.
Ils n’évoquent pas la totalité de qui nous sommes.

Et ils sous-entendent que nous nous posons la question seulement à l’âge adulte…

A quel âge, en moyenne, devrait-on normalement savoir répondre à cette question ?
Réponse : à seulement 14 ans !

C’est une question de mécanique cérébrale.
Jusqu’à nos 7 ans, nous sommes en phase d’apprentissage pur : tout ce que nous testons – ou presque – nous pouvons l’apprendre.

Tout le temps qui suit nos 7 ans correspond à une période d’amélioration et de spécialisation.

On renforce nos acquis mais nous apprenons beaucoup plus difficilement surtout si l’apprentissage est sans lien avec nos précédentes connaissances.

Du coup, à 14 ans, nous sommes à un équilibre cérébral intéressant : nous avons passé autant de temps à apprendre qu’à renforcer nos acquis.

Donc nous sommes (normalement) aptes à savoir qui nous sommes, c’est même pour ça que c’est l’âge autour duquel on effectue un premier stage en entreprise…

Attention, cela ne signifie pas que nos apprentissages scolaires nous caractérisent cela est même relativement faux !

Nous sommes, en réalité, la somme de 3 éléments : nos forces, nos valeurs et notre but ultime.

Nos forces définissent nos compétences humaines : par exemple être particulièrement doué.e pour enseigner comme on peut être bien meilleur.e dans de grandes entreprises, à travailler au sein de la masse sans pression individuelle ou, par totale opposition, être bien plus efficace dans une équipe réduite où chacun a un poids considérable.

Les forces correspondant à ce que l’on dit de vous quand on complète la phrase « toi clairement, tu as la fibre… » (enseignante / commerciale / etc).

Ensuite il y a les valeurs, ou les aimants à humain.e.s.
Il faut bien que des choses nous rassemblent; ces choses ce sont nos valeurs.
Le partage, le respect mais aussi la compétition, la pugnacité…

Les valeurs passent très souvent pour des qualités (la résilience) ou des traits de caractère (parfois péjoratifs, à tort, comme l’entêtement).

Enfin, il y a le grand oublié dans nos existences : le but ultime.

C’est notre réponse à la question « si demain tu avais toutes les ressources nécessaires à ta disposition, quelle vérité apporterais-tu au monde ? ».

Certain.e.s plaideraient une médecine réellement équitable, d’autres l’accessibilité universelle à la connaissance.
L’important c’est que cela mette en avant valeurs et idéal.

Une fois ces 3 éléments en notre possession, le voyage de la vie peut réellement commencer.

Répondre à la question « qui suis-je ? » garantit :

  • de ne pas s’enfermer dans un job pas fait pour nous (forces)
  • de rentrer dans les sphères les plus constructives (valeurs)
  • d’accomplir beaucoup plus dans la voie tracée par notre but ultime

On va aussi marquer les esprits et se distinguer de nombreuses façons !

Par exemple, chez Multi Scope Studio SAS, nous avons Julie, solutionneuse.
Son titre créé de toutes pièces a sans doute instantanément marqué votre esprit !

Les forces tribales de Julie traduisent une personnalité pro enseignement, capable d’élever les individus comme les groupes, de favoriser les réseaux et d’aider les gens à restaurer tout ce qui peut l’être.

Elle possède des valeurs de tolérance, d’apprentissage et de partage.
Son but ultime est de garantir un jour l’universalité du droit et de l’accès à la connaissance.

En répondant à cette question du « qui suis-je ? », chacun.e d’entre nous s’offrira un avenir durable…
Et surtout s’épargnera la crise de la quarantaine en embrassant au plus tôt sa vocation et non pas sur le tard.

Evidemment, pour que ça soit optimal, il faudrait que nous enseignions cette approche dès le plus jeune âge…
Avant 14 ans, cela permettrait de choisir un stage qui éprouve nos forces tribales de manière plus constructive et pertinente.

Mais cette question du chemin à parcourir dans l’enseignement pour faire de l’humain.e le centre de tous les intérêts est une question pour un autre jour !

Entre temps, fêtons la vie, ce cadeau si précieux que nous pouvons enrichir à notre manière chaque jour !

Nous vous offrons aussi un cadeau chez Multi Scope Studio SAS, celui de vous proposer notre aide pour vous assurer une vie plus douce, grâce à notre coaching.
N’hésitez pas à nous contacter pour en savoir plus !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire