Comment trouver un (nouvel) emploi ? 2/ Être occupé-e de la bonne façon

« Plus je m’entraîne et plus j’ai de la chance. » ~ Arnold Palmer

Bonjour !

Récemment, nous avons discuté de comment chacun se doit d’être soi-même pour trouver un (nouvel) emploi; aujourd’hui nous allons nous demander comment vous pourriez rester occupé-e de la bonne façon en vous organisant pour améliorer vos compétences et trouver plus facilement un poste.

Être sans emploi rime souvent avec avoir du temps libre mais comment être occupé-e de la bonne façon pour trouver un emploi ?

Nous avons déjà conclu que le principal problème que l’on rencontre est celui de devoir sortir du lot pour faire en sorte que les recruteurs vous veuillent VOUS avant quiconque.

Pour que cela arrive, vous devez prouver que vous êtes plus qualifié-e, même si vous n’avez pas de diplôme.

Voici quelques solutions pour vous assurer de pouvoir faire le boulot pour lequel vous postulez.

1/ Occupé-e à vous recentrer.

Contrairement au « conseil » selon lequel vous devriez postuler pour n’importe quel emploi, vous devez en priorité établir ce que vous voulez faire au cours des 5 à 10 ans à venir.

Les agences pour l’emploi et autres boîtes d’intérim seront très claires sur ce point, donc vous devez être capable de répondre à cette question.

Une fois que vous aurez défini cela vous devrez faire le point sur ce qui vous empêche d’obtenir le poste actuellement.

Est-ce par manque de connaissance ou par manque d’expérience visant à transformer la théorie en pratique ?

La réponse va conditionner ce que vous ferez par la suite.

2/ Occupé-e à enrichir vos connaissances.

Vous n’avez pas de diplôme et vous avez besoin de vous former un minimum ou vous avez un diplôme mais il commence à dater et vous ne diriez pas non à un petit rafraîchissement de votre savoir ?

LISEZ !

Il a été prouvé que, en considérant deux personnes avec les mêmes qualifications, celle qui lit 5 livres à propos du poste auquel elle veut postuler sera à terme plus qualifiée que l’autre.

Commencez avec un livre qui vous enseignera les bases et augmentez peu à peu le niveau, soit pour vous spécialiser, soit pour devenir totalement polyvalent.

Si vous lisez relativement rapidement, vous pourriez atteindre le niveau d’un junior sans la moindre difficulté.

On pense à mentionner dans son CV (si vous utilisez encore cet outil obsolète) et à préciser dans sa lettre de motivation qu’on s’est occupé-e en essayant de s’améliorer grâce à ces livres; cela contribuera à prouver l’intérêt que vous avez pour le poste.

Envoyez des candidatures aux entreprises qui travaillent précisément dans le domaine d’activité que vous avez étudié !

3/ Occupé-e à pallier le manque d’expérience.

Maintenant que vous avez les connaissances théoriques requises, il est temps d’améliorer votre pratique.

Le principal problème de cette étape, c’est clairement de pouvoir le faire car il arrive que le type de boulot que vous voulez faire ne vous permette pas de vous y mettre sans passer par une entreprise (je pense à tous les métiers relativement techniques et nécessitant de l’outillage et des machines spécifiques souvent hors de prix).

Quoi qu’il en soit, voici quelques solutions que nous allons entrevoir.

a/ si vous voulez travailler dans un domaine plutôt intellectuel.

La meilleur façon de vous améliorer c’est d’enseigner.

Entrez en contact avec des personnes qui veulent travailler dans le même domaine (ou dans une activité suffisamment proche) et organisez des cours.

Cette solution vous permettra aussi d’apprendre de leurs questions, de leurs expériences et de leurs connaissances.

Vous n’arrivez pas à trouver des personnes intéressées ?

Utilisez le système à votre avantage : joignez votre conseiller emploi et expliquez lui ce que vous prévoyez de faire, il y a de grandes chances qu’il renvoie vers vous des personnes intéressées par le même domaine d’activité que vous.
S’il n’a pas du tout envie de vous filer un coup de main, pensez aux sites d’activités communes comme OnVaSortir.

On pense à noter dans son CV et sa lettre de motivation qu’on s’est occupé-e en enseignant aux autres une ou plusieurs matières en relation directe avec le poste pour lequel on postule.

Vous pouvez demander (et je vous y encourage) des lettre de recommandation à votre conseiller et surtout à vos « élèves » car cela attirera indéniablement l’attention des recruteurs, en particulier si vous êtes bon-ne pédagogue.

b/ si vous souhaitez travailler dans un domaine davantage manuel

La meilleure solution pour vous exercer est la fabrication.

Si vous avez besoin de matières premières, vous aurez sans doute envie de rendre une petite visite aux centres commerciaux, non pas pour acheter ce dont vous avez besoin mais pour leur demander ce qu’ils jettent.

Les groupes comme Carrefour, Auchan et E. Leclerc (ainsi que les boutiques des galeries) jettent souvent des palettes (celles avec lesquelles ils sont livrés), tout type de plastique et parfois même des métaux.

Cela peut être une solution pour obtenir ce qui vous fait défaut.

Une fois que vous aurez rassembler vos matériaux et que vous aurez créé un produit, parlez-en et parlez de ce que vous faîtes de manière générale.

Vous pouvez utiliser un blog dédié à votre activité et partager les informations sur les réseaux sociaux (FaceBook, Twitter, Instagram et Pinterest seront vos alliés, en particulier si vous pouvez prendre vos créations en photo).

Cela vous aidera de plusieurs façons : les gens pourront vous découvrir et savoir ce que vous faites, ils pourront aussi critiquer votre travail et vous donner des conseilspour vous permettre de vous améliorer.

Vous pourriez même trouver un emploi par ce biais si vos créations séduisent un œil averti !

On pense à mentionner dans son CV et sa lettre de motivation que l’on s’est occupé-e en multipliant les essais; cela prouvera que vous avez essayé de tout faire par vous-même, décrivant une témérité qui renforcera votre candidature.

Et si vous avez été assez chanceux/se pour vendre quelques une de vos créations, précisez-le aussi !

Cela ferait une énorme différence entre vous et n’importe quel candidat récemment diplômé ne disposant pas encore d’un réel niveau de pratique (ou de tout autre créateur pour les métiers ne faisant pas suite à un diplôme en particulier).

4/ Vous avez la sensation que vous êtes prêts à relever tous les défis ? Mettez le pied dans votre première entreprise !

Votre CV doit désormais être bien plus complet à présent !

Vérifiez qu’il énonce clairement les éléments suivants :

– Votre savoir : précisez d’abord votre diplôme si vous en avez un, ensuite détaillez ce que vous avez appris et comment vous l’avez appris (citez les livres, les solutions de cours en ligne, les séminaires…)

– Votre expérience : précisez ce que vous avez déjà fait, par poste (enseignant en mathématiques, rédacteur d’articles scientifiques,…)

– Vos compétences : TOUTES vos compétences, mêmes celles qui vous paraîtraient évidentes, en association un niveau de maîtrise de 1 (débutant) à 5 (expert).

Envoyez quelques courriers en précisant que vous avez durement travaillé à vous améliorer dans ce domaine spécifique pour pouvoir prétendre à un poste dans leur équipe.

N’ECRIVEZ PAS quelque chose comme « ce serait l’occasion pour moi de m’améliorer » : vous avez déjà travaillé en ce sens, vous voulez un emploi, pas un stage.

En revanche, n’hésitez pas à préciser que – dans l’hypothèse où ils ne recruteraient pas au moment présent – vous seriez ravis de pouvoir les rencontrer malgré tout pour leur faire démonstration de vos compétences à titre de référence future (on ne demande pas un poste différent, on s’est formé pour un poste en particulier, on n’ouvre pas la porte au poste placard).

Et dernier point qui a toute son importance : N’ARRÊTEZ PAS DE VOUS ENTRAÎNER !

Vous avez travaillé dur, c’est vrai, mais si vous arrêtez de vous entraîner maintenant et recevez une offre dans les 3 mois qui suivront, comment justifierez-vous cette pause ?

Il y a toujours quelque chose à améliorer et si vous ne le faites pas, quelqu’un d’autre le fera et aura le poste au final pour s’être entraîné-e plus longtemps !

Conclusions

Que vous soyez sans emploi depuis hier ou plusieurs années, après vos études ou un contrat qui s’est terminé, que vous cherchiez à vous mettre à votre compte ou à vous réorienter, consacrez votre temps libre à nourrir vos espoirs.

Lisez, écrivez, communiquez avec les autres, produisez des contenus quels qu’ils soient et laissez votre passion et le résultat que vous voulez atteindre vous guider.

C’est comme cela que vous serez en passe d’être un expert dans votre domaine, c’est comme ça qu’on vous contactera pour vous proposer un poste au lieu de devoir chasser tout le travail qui passe sous votre nez.

« Nous aimons tous gagner, mais combien aiment s’entraîner ? » ~ Mark Spitz

Soyez de ceux qui savent ce qu’ils veulent et qui affûtent leurs outils chaque jour !

Nous nous retrouverons prochainement pour discuter du perfectionnement de vos forces et faiblesses naturelles.
D’ici là, prenez soin de vous et étudiez / pratiquez sans relâche !

Si vous ouvrez un blog pour présenter vos travaux, n’hésitez pas à le signaler dans les commentaires.
Si vous avez besoin d’un coup de main pour votre site / blog, faites-nous signe, on vous filera un coup de main !

Note :
Partager :