[Résine-moi un monde nouveau] J-14 : présentation.

[Résine-moi un monde nouveau] J-14 : présentation.

Récemment, j’ai vu passer un fabuleux nombre d’articles sur les créations en résine epoxy (notamment des meubles) puis en résine U.V. (notamment des bijoux).

En grande nostalgique que je suis, ça m’a rappelé les années où je m’adonnais à des créations de ce style (et notamment un plateau en bois avec une mosaïque reproduisant un nu de Matisse recouverte d’une couche de résine epoxy pour un résultat assez satisfaisant) et j’ai donc décidé de m’y remettre, en complément de la découverte du travail de la pâte polymère.

Et j’ai découvert quelque chose qui m’a donné envie de lancer un nouveau projet à l’occasion de l’arrivée du printemps.

Résine-moi un monde nouveau : quand le loisir rencontre le combat.

En regardant divers tutoriels sur les créations en résine et celles en pâte polymère, je me suis aperçue qu’un paquet de créations étaient retouchées encore et encore, voire écartées, voire jetées, parce qu’elles étaient finalement imparfaites.

Parfois il s’agit de petites quantités perdues (sur du ponçage de pièce par exemple), parfois de quantités énormes simplement parce qu’il est plus pratique de travailler sur un gros volume à réduire qu’à partir d’un moule fait maison.

Dans les deux cas, le même discours revient inlassablement : si ça ne correspond pas au résultat attendu, ça ne vaut rien.

Dans les faits, une création en résine qui contient une bulle d’air a plus de chance d’être jetée que vendue, pas parce que personne ne voudra l’acheter mais parce que la chance que la personne qui l’a créée veuille la vendre est quasiment nulle.

Et j’ai trouvé cette réalité saisissante car je me suis dit que c’était sans doute la métaphore la plus profonde de ce qu’est notre modèle social : si tu n’entres pas parfaitement dans le moule, si en t’observant de près tu ne réponds pas à des critères de sélection totalement subjectifs, alors tu ne vaux rien.

C’est pour cela que j’ai décidé de lancer le projet « résine-moi un monde nouveau » : je veux proposer une collection de produits faits main en minimisant les retouches et sans écarter les produits qui auraient un quelconque défaut.

Evidemment, je ne pourrai pas ne pas effectuer certaines retouches, comme un très léger ponçage pour arrondir une arrête trop coupante mais ce sera le seul type de modification que je me permettrai de réaliser; si l’aspect de la résine n’est pas parfaitement lisse, si un produit contient une bulle, s’il a toute sorte de défaut, dès lors qu’il ne présentera pas un risque pour la personne qui l’achèterait, alors il sera vendu, point final.

Et à un prix juste, tenant compte des matières premières et du temps consacré.

Résine-moi un monde nouveau : mettre l’unique au service de la communauté.

Ce projet s’inscrit d’ailleurs dans une approche tribale assez classique.
Chaque produit sera unique comme chacun d’entre nous l’est.
Et de la même façon que chacun crée une valeur pour les communautés et tribus auxquelles il appartient, il était important que chaque produit puisse remplir ce même rôle.

C’est pourquoi cette collection servira à financer 2 projets distincts.

La moitié des fonds levés ira au projet « Donjon du Savoir », un projet éducatif.

L’autre moitié ira à un projet (dont le nom est à venir) de culture et de patrimoine.

« Résine-moi un monde nouveau », c’est un peu comme « dessine-moi un mouton », un appel à changer l’univers qui nous entoure avec quelque chose qui paraît si simple mais qui a pourtant un potentiel incroyable.

Au cours des jours à venir jusqu’au lancement de la collection « Imperfecto« , première collection de ce projet, je vous publierai régulièrement des informations et des images liées à ce projet mais aussi à mes créations à proprement parler.

Je vous ferai notamment découvrir le matériel utilisé, les défauts constatés sur chaque pièce créée et indexée pour la vente.

J’espère avoir le plaisir de vous retrouver jour après jour pour découvrir ce pari un peu fou; promis, il y en aura pour tous les goûts 🙂

Julie FERRIER
A propos Julie FERRIER 28 Articles
Informaticienne d'étude conduisant des recherches complémentaires en communication et en tribalité, Julie dispense des cours publics dans le supérieur en tant qu'enseignante vacataire ainsi que des cours privés des classes primaires aux classes préparatoires. Elle se définit comme "solutionneuse" et a pour but fondamental de contribuer à une démocratisation de l'accès à la connaissance et au partage de connaissances sans discrimination aucune.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*