Urgence pour les réfugié·es en Italie !

je m’appelle Maryam, je suis lesbienne et je viens du Maroc. Je vis à Turin, dans le nord de l’Italie.

Au cours des derniers mois, des dizaines de milliers de personnes autour de moi ont perdu des proches à cause du COVID-19.

Cette terrible maladie n’épargne pas la communauté des réfugié·es LGBT+ ici en Italie. Que nous soyons infecté·es ou non, nos vies sont en jeu.

La plupart d’entre nous viennent de pays où être homo est illégal. Au Maroc, je risque trois ans de prison juste parce que je suis lesbienne. Et beaucoup de personnes LGBT+ de ma connaissance doivent affronter violences et harcèlements.

Les gens comme moi viennent en Italie pour trouver la sécurité. Mais aujourd’hui, nous sommes nombreux à avoir perdu notre emploi ; nous ne pouvons donc plus nous loger. Nous avons faim et nous avons peur. Les audiences pour les demandes d’asiles sont reportées, ce qui met les réfugié·es en danger.

Heureusement, une association nommée Quore offre un hébergement et d’autres ressources aux migrant·es et réfugié·es LGBT+ comme moi, en attendant une solution permanente.

Quore croule sous les demandes à cause de la pandémie et l’association doit maintenant ouvrir un nouveau refuge de toute urgence. C’est pour cela qu’elle fait équipe avec All Out pour lancer une levée de fonds rapide.

Faites un don aujourd’hui pour ouvrir un nouveau refuge pour les migrant·es et réfugié·es LGBT+ en Italie.

Votre don nous aidera à payer le loyer, les charges, le suivi psychologique des réfugiés et les autres coûts essentiels pour que ce nouveau refuge puisse rester ouvert toute une année.

Mon parcours a été tout sauf facile. Ma mère, ma sœur et moi, nous avons quitté le Maroc quand j’étais toute petite pour vivre ici en Italie avec mon père. Mais avant même que nous ayons pu nous installer, mon père est décédé. Puis ma mère est partie, nous laissant seules ma sœur et moi.

En grandissant, je me suis rendu compte que j’étais lesbienne. J’ai essayé de me confier à ma sœur. J’avais besoin d’être réconfortée et acceptée. Mais elle m’a rejetée et elle m’a dit que je n’étais plus la bienvenue dans la famille – enfin, ce qu’il en restait.

Je ne me suis jamais sentie aussi seule. Mais heureusement, j’ai trouvé Quore. Ils m’ont immédiatement proposé un hébergement. Et surtout, ils m’ont ouvert une communauté dans laquelle je me sens bien et confiante pour vivre telle que je suis.

Grâce à Quore, je vis maintenant seule et je m’aime comme je suis. J’ai trouvé ma voix. J’ai trouvé ma place. Mais il y a tant d’autres réfugié·es LGBT+ qui ont besoin de votre aide ! C’est pour eux que je m’adresse à vous aujourd’hui.

Faites un don sans attendre.

– Maryam


SOURCES :

●︎ Site de Quore (en italien)
●︎ À propos du projet de refuge (en anglais)
●︎ Le premier projet d’habitat partagé pour personnes LGBT en difficulté ouvre ses portes – La Stampa, 14 décembre 2018 (en italien)


Communiqué original de All Out
Optimisé pour le référencement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

MENU