Voyage au pays de l’envie. VERDICT : on veut continuer le périple !

Voyage au pays de l'envie. VERDICT : on veut continuer le périple !

Comme j’aime beaucoup lire et que j’adore partager mes points de vue sur les lectures, je me suis dit qu’il serait sympa de proposer une parenthèse sur le site, un coin lecture, où je publierai les chroniques qu’on me commanderait.

Frédéric Marcou m’a confié «Voyage au pays de l’envie » via SimPlement.pro.

En avant pour la découverte d’un recueil de nouvelles !

Voyage au pays de l’envie : la présentation officielle.

Ce livre est un recueil de cinq nouvelles fantastiques teintées de science-fiction. Il se veut ancré dans la réalité tout en laissant une large place à l’imagination et à l’imaginaire.

Ma réaction à la présentation.

C’est très sobre, ça définit le style.
Si je tombe sur ce 4e de couverture en librairie, ça me donnera au moins envie de tourner les premières pages, donc pourquoi pas.

Voyage au pays de l’envie : qu’en penser après la lecture ?

Avant toute chose je vais préciser que je n’ai pas le souvenir d’avoir déjà lu un recueil de nouvelles avant, donc mon avis ne pourra pas être objectif quant à l’appropriation du style correspondant à ce format, seulement aux critères habituels de fond et de forme.

Maintenant, franchement c’est une excellente découverte pour ma part, que ça soit sur les histoires en elles-mêmes comme sur l’écriture.

Une forme à la fois simple et travaillée.

Sans que la mise en forme soit excessivement littéraire, on sent que la plume n’est pas débutante.
Les phrases sont bien écrites, le vocabulaire est de qualité, sans être soutenu au point de perdre une partie de son public.
Beaucoup de sobriété qui se marie assez bien avec le fond à mon goût.

Rien à redire en somme, sur ce point.

Un fond presque dur qui invite pourtant à imaginer la suite.

Le recueil est classé « noir » et il l’est effectivement.
Les nouvelles ont une dimension presque torturée, en tout cas tortueuse.
Et pourtant, après lecture, il n’y a qu’un sentiment qui s’impose : ni la peur, ni l’effroi mais bien l’envie, l’envie que ce voyage continu, le titre du recueil est donc excellemment bien trouvé !

Il serait tout à fait possible d’écrire un roman entier à partir de chaque nouvelle; les lecteurs pourraient s’adonner à un exercice de style à partir de ces écrits, sincèrement ce recueil ouvre la voie à d’innombrables possibilités !

J’aime… un peu, beaucoup, passionnément, à la folie, pas du tout ?

J’ai aimé passionnément !

Je n’aurais sans doute pas jeté un œil à ce type de livre, spontanément, en librairie et je sais à présent que je passai à côté d’œuvres au potentiel vraiment intéressant !

Si vous n’avez encore jamais lu de recueil de nouvelles et vous inquiétez de la classification « noir », osez découvrir ce livre, je pense qu’il vous plaira, surtout que votre imagination pourra compléter le récit pour en faire ce que vous voudrez !

Remerciements et autres infos utiles

Un énormissime merci à Frédéric Marcou auprès de qui je m’excuse (comme à un paquet d’auteurs en ce moment) pour mon retard conséquent de traitement de mes SP.
Mes conditions de santé et de travail s’étant dégradées j’avais pris un retard vraiment fou et j’en suis vraiment navrée, la ponctualité me tient habituellement plus qu’à cœur.

Indépendamment de cela, j’ai vraiment pris un très grand plaisir à découvrir ce livre que vous pouvez d’ailleurs vous procurer chez Amazon pour 1.49 € seulement au format Kindle (numérique) !

Julie FERRIER
A propos Julie FERRIER 24 Articles
Informaticienne d'étude conduisant des recherches complémentaires en communication et en tribalité, Julie dispense des cours publics dans le supérieur en tant qu'enseignante vacataire ainsi que des cours privés des classes primaires aux classes préparatoires. Elle se définit comme "solutionneuse" et a pour but fondamental de contribuer à une démocratisation de l'accès à la connaissance et au partage de connaissances sans discrimination aucune.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*